Femme devant un abri de jardin
Jardin
 

Comment protéger le bas d’un abri de jardin pour qu’il dure ?

Plusieurs raisons peuvent conduire à l’installation d’un abri de jardin. Certains peuvent s’en servir comme lieu de stockage de leurs outils de jardinage ou autres affaires. D’autres par contre peuvent y jardiner ou y poser un atelier. L’utilisation dépend d’un individu à un autre. Puisque la mise en place d’une telle construction nécessite un certain budget, il est important de sécuriser l’investissement. En cela, plusieurs points doivent être évalués pour faire d’un abri de jardin, une construction durable. Entre autres, l’humidité doit être vérifiée avec soin. Pour ce genre de construction, l’humidité pénètre souvent par le bas. Protéger donc le bas de votre abri de jardin est plus nécessaire qu’optionnel. Voici comment procéder.

Traiter le bois de l’abri de jardin

Un abri de jardin se construit souvent en bois. Cependant, il faut s’assurer que le bois que vous utilisez est résistant à l’humidité

Le bois traité autoclave est recommandé pour le bas d’un abri de jardin. C’est un traitement qui augmente non seulement la résistance du bois à l’humidité, mais aussi à une infestation des insectes. C’est un traitement particulièrement recommandé pour les bois tendres comme le pin.

Le bois traité autoclave a une durée de vie de 20 ans et vous pouvez même rallonger cette longévité avec un fongicide. Retenez toutefois que le traitement du bois au fongicide est à renouveler. La périodicité dépendra de l’humidité dans l’environnement. Cependant, passer une petite couche de cette protection tous les 2 ans est une bonne idée. Prévoyez aussi un traitement en profondeur tous les 5 ans. 

Lisez aussi :  Comment fabriquer soi-même un abri de jardin en bois ?

À défaut du bois traité autoclave, vous pouvez aussi choisir un bois classe 3 ou 4. Le dernier type de bois est imputrescible et cela résiste particulièrement à l’humidité. Les bois exotiques comme le cèdre rouge, le mélèze ou le douglas sont aussi recommandés. Ils vous permettent même de gagner du temps puisque vous n’aurez besoin d’aucun traitement complémentaire avant usage. Vous pouvez aussi traiter votre bois avec des vernis pour bois.

Respecter la bonne technique d’installation de l’abri de jardin

Protéger le bas de votre abri de jardin vous permettra de protéger toute l’installation contre l’humidité. De façon particulière, le plancher et les murs de l’abri de jardin pourront résister plus longtemps à l’humidité. Pour remplir cette fonction, traiter le bois n’est pas la seule tâche à effectuer. Il faut veiller à le surélever lors de la construction.

Surélever le bois au bas de l’abri de jardin est important pour diverses raisons. D’abord, avec une exposition à la pluie, l’eau peut s’accumuler facilement sur la dalle de l’abri de jardin. Par la suite, cette eau va s’infiltrer dans la construction par capillarité. En conséquence, cela va accélérer le processus de dégradation du bas de la construction. 

Pour surélever le bois au bas de votre abri de jardin, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Celles-ci dépendront du type de dalle que vous utilisez pour la construction. Ainsi, pour une dalle de béton, la technique de surélévation ne sera pas la même que pour une dalle sur le sol. Quoi qu’il en soit, il faut prévoir la mise en place d’un isolant. Cela constituera non seulement une barrière contre l’humidité, mais aussi contre le froid.

Lisez aussi :  Comment transformer son terrain en jardin japonais ?

Autres protections pour le bas de l’abri de jardin

Certes, l’humidité s’infiltre généralement dans un abri de jardin par le bas. Cependant, ce n’est pas le seul élément à considérer pour protéger la construction. Pour totalement éviter de sentir l’humidité dans l’abri de jardin et ainsi, l’utiliser durablement, vérifiez le plancher

Pour un abri de jardin sur dalle béton, la pose d’un plancher est facultative. Cependant, cela peut être d’une réelle utilité si vous souhaitez avoir plus de confort à l’intérieur de l’abri de jardin. Le plancher offre aussi une bonne isolation contre le froid et l’humidité. Pour sa pose, utilisez du polystyrène épais de 50 mm. Il sera alors placé entre la dalle et le plancher. À défaut du polystyrène, vous pouvez vous servir de n’importe quelle autre couche étanche. Pour le plancher, vous aurez à choisir entre les lames de terrasse, les plaques d’OSB ou les lames de plancher.

Le toit de l’abri de jardin doit aussi être pris en compte pour protéger la construction contre les intempéries. Cela est nécessaire puisque la stagnation et l’infiltration de l’eau de pluie à partir du toit endommageront l’abri. Pour cela, choisissez un toit en pente. Cela facilitera l’écoulement de l’eau en cas de pluie. Outre la pente, vérifiez la légèreté du toit s’il s’agit d’une toiture plate. L’idéal, c’est de permettre au toit d’orienter l’eau vers une gouttière.

Enfin, il faut également vérifier le débord de votre abri de jardin. Le conseil, c’est d’opter pour un débord suffisant pour le ruissellement de l’eau au sol. C’est très important de veiller à ce détail parce que si l’eau ruisselle sur les murs, elle risque de les endommager. Vous avez donc là l’essentiel pour optimiser le confort dans votre abri de jardin. Ces astuces vous permettront également d’augmenter la durée de vie de la construction.

Articles sur le même sujet :

Ajouter un commentaire