Fauteuils et mur végétal
Jardin
 

Mur végétal : comment le créer soi-même ?

Comment créer un mur végétal ? Des murs vivants, verts ou des jardins verticaux. Vous les avez vus dans les halls d’hôtel ou de bureaux d’entreprise, voire dans les atriums des aéroports et des centres commerciaux. Généralement montées sur les murs intérieurs ou extérieurs des bâtiments, ces installations verticales peuvent varier en taille et en forme. Elles offrent une expérience d’espace vert rafraîchissante qui fonctionne comme un mur vivant tout en offrant tous les avantages de la nature. Alors, comment créer un mur végétal soi-même ? Réponse dans cet article.

Outils et matériaux 

Pour réussir la création de votre propre mur végétal, vous devez d’abord vous procurer certains outils et matériaux. Notamment une scie multi-usage, une perceuse-visseuse, une agrafeuse sans fil et un sécateur sans-fil. 

Aussi, vous devez avoir sur vous un :

  • Crayon à papier
  • Détecteur de montants
  • Mètre ruban
  • Une bâche en plastique

Ensuite, il vous faut des ciseaux, des plantes ou des graines, un tissu horticole et deux grands sacs de substrat de culture. Outre ces outils et matériaux, vous devez aussi disposer de deux crochets, deux connecteurs plats, des feuilles de placage et deux crochets à vis 7 x 120 mm. À ces derniers s’ajoutent les bouchons appropriés pour la fixation au mur, des vis à bois ainsi que des panneaux de contreplaqué peuplier. Surtout, n’oubliez pas les gants de jardinage, le terreau de rempotage, les lunettes protectrices et la colle à bois.

Définir le type de mur végétal à faire

Une fois que vous vous êtes procuré les outils et matériaux précédents, vient l’étape de la détermination du type de mur végétal. Bien entendu, cette étape est cruciale. 

Définir l’emplacement

Vous devez maintenant rechercher les emplacements potentiels. Il pourrait s’agir de l’intérieur ou de l’extérieur de votre maison. Vous avez une idée de l’endroit où installer votre mur végétal, tenez alors compte de la quantité de soleil que ce dernier recevra au cours d’une journée et du poids de votre mur. 

Lisez aussi :  Guide pour fabriquer sa piscine en bois hors-sol

Prenez aussi en compte la façon dont vous avez l’habitude de jeter ou retirer les plantes. De plus, utilisez un détecteur de montants pour vous assurer qu’il n’y a pas de montants dans le mur choisi. Une plante disposant de racines saturées d’eau peut arracher votre mur végétal. Donc, pour éviter cette déconvenue, utilisez deux montants pour l’attacher. Surtout, n’oubliez pas de tenir compte également des différentes périodes de l’année. 

Définir votre mode de fabrication

Vous aurez aussi à définir la façon dont vous ferez votre mur végétal. Pour ce faire, vous pouvez fabriquer votre kit d’installation. Vous pouvez aussi l’acheter et l’accrocher au mur sur lequel vous voulez mettre vos plantes. Il existe certains modèles qui peuvent être posés à même le sol pour former une cloison végétale dans votre maison. Cela peut être pratique au cas où vos murs ne seraient pas des montants solides. Si vous vous en sentez capable, vous pouvez fabriquer votre cadre avec du bois, du tissu horticole et une bâche en plastique. 

Délimiter l’emplacement

La délimitation de l’emplacement choisi se fera avec un crayon à papier et un mètre ruban. Vous vous demandez certainement comment faire. Alors, avec ces deux outils, délimitez l’emplacement du mur végétal sur le mur que vous avez choisi comme support. Qu’il s’agisse d’un cadre préfabriqué ou construit par vous-même, prenez le soin de noter ces dimensions, car elles sont importantes. 

Aussi, prenez le soin de marquer la position des montants. Ainsi, il vous sera plus facile d’accrocher le mur vivant au bon endroit. 

Mur végétal et fenêtre

Construire votre cadre avec une palette

Pour cette étape de la construction de votre propre mur végétal, vous devez suivre certaines étapes. 

Préparer le matériel

Pour créer votre propre mur végétal, vous pouvez utiliser n’importe quel type de cadre. Cependant, pour construire ce cadre, vous devez vous servir d’une palette en bois, de tissu horticole et de ciseaux. Vous devez aussi vous servir d’une bâche épaisse en plastique et d’une agrafeuse électrique. Utiliser des palettes neuves peut vous revenir cher. Pour éviter cela, récupérez-les dans une benne d’entreprise ou dans une déchetterie. Vous pouvez aussi vous rendre dans un magasin de bricolage pour vous procurer les palettes inutilisées. 

Lisez aussi :  Comment fabriquer soi-même un abri de jardin en bois ?

Couvrir les planches de plastique

Couvrez les planches de plastique en tapissant tout l’intérieur de la palette. Avec les ciseaux, découpez la bâche en plastique qui couvre la surface des planches à l’intérieur de la palette. Faites-les poser sur le sol et, grâce à l’agrafeuse, fixez-les. Protégez toutes les parties où il y a de la terre. À défaut d’une agrafeuse électrique, servez-vous de clous solides et d’un marteau. 

Ensuite, utilisez la bâche en plastique pour protéger le bois et prévenir les problèmes. Celle-ci vous permettra aussi de garder vos plantes en bonne santé. Si possible, pensez à arroser votre mur végétal régulièrement.

Faire poser une couche de tissu et couvrez le dos du cadre

Couvrez l’intérieur de la palette avec le tissu horticole. Ce dernier retiendra l’eau et formera un milieu favorable pour les plantes. Il empêchera l’accumulation de l’eau dans les creux des plastiques et permettra à vos plantes de s’hydrater facilement. De plus, ce tissu offrira de bonnes conditions aux racines des plantes.

En ce qui concerne la couverture du dos du cadre, sachez qu’elle se fera une fois que vous aurez imperméabilisé l’intérieur du cadre et que vous aurez tapissé ce cadre de tissu horticole. 

Installer le mur végétal

Cette partie reste aussi très importante dans la création d’un mur végétal.

Bord feuilles

Tester le cadre et l’installer

Étant donné que vous voulez créer votre mur végétal vous-même, il est conseillé de tester le cadre avant son utilisation. Si vous avez au préalable mal posé le tissu horticole et le plastique, l’eau et la terre peuvent couler sur le mur. Cependant, si vous souhaitez éviter ce problème, remplissez le cadre de terre et d’eau avant de l’accrocher. Au cas où vous auriez une fuite, mettez du plastique. À noter que la terre utilisée pour faire le test doit être nettoyée avant d’accrocher le cadre. 

Ensuite, l’installation du cadre se fera en fonction du poids et de la taille de la palette. N’hésitez pas à demander de l’aide pour l’accrocher sans danger. Aussi, en tenant compte des limites préalablement tracées sur le mur, alignez-le dos de la palette avec vos repères. Vous pouvez utiliser un niveau à bulle pour vous assurer de la droiture. 

Lisez aussi :  Comment transformer son terrain en jardin japonais ?

Installer les plantes et augmenter la ventilation

Une fois la précédente étape effectuée, vous devez poser la bâche sur le sol afin de récupérer la terre qui tombera. Remplissez les compartiments du cadre avec des substrats de culture. Si vous le souhaitez, ajoutez un engrais à diffusion lente. Celui-ci permettra de nourrir les plantes. Ces dernières seront celles que vous avez formées dans le cadre. Vous pouvez aussi essayer de cultiver les plantes de votre choix à partir de graines. 

Ensuite, assurez une bonne ventilation pour vos plantes afin que vous-même puissiez bénéficier de l’air purifié. Mais, pour augmenter la circulation de l’air, pensez à installer un ventilateur sur cloche ou un brasseur d’air. 

Ajouter de la lumière et fertiliser le mur

Pour créer les conditions optimales de vos plantes sur le mur, vous devez adapter la luminosité. Il se pourrait que votre mur végétal ne reçoive pas assez de lumière naturelle à certaines périodes de l’année. C’est pour cette raison que vous devez opter pour de simples lampes horticoles. Ces dernières permettront à vos plantes une croissance durant les mois les moins lumineux.

Aussi, pour une bonne croissance de vos plantes, vous devez arroser et fertiliser le mur régulièrement. La fréquence à laquelle vous appliquez l’engrais et l’eau dépend du type de mur végétal que vous aurez installé. Notez que toutes les ressources naturelles dont les plantes ont besoin ne seront pas dans le mur végétal. N’oubliez donc pas de l’entretenir avant d’éviter qu’il se dégrade. 

Articles sur le même sujet :

Ajouter un commentaire